Docteur Édouard Pélissier


La consommation de riz blanc favorise-t-elle le risque de diabète ?

riz blancEmily Hu, An Pan, Vasenti Malik et Qi Sun, du Département de Nutrition de la Harvard School of Public Health de BostonREF, ont effectué une méta-analyse des publications qui ont étudié la relation entre consommation de riz et risque de diabète de type II.

Sur plus de 2400 publications, après en avoir éliminé le plus grand nombre sur des critères de qualité, ils n’en ont retenu que quatre, pour leur analyse.

L’analyse des résultats groupés de ces études a mis en évidence une relation statistique entre consommation de riz blanc et survenue d’un diabète de type II. La corrélation étant plus forte pour les asiatiques que pour les occidentaux.

Autrement dit la consommation de riz blanc favoriserait la survenue du diabète de type II et cet effet est plus marqué chez les asiatiques que chez les occidentaux. Le risque est augmenté de 11% pour chaque portion de riz supplémentaire par jour !

Cet effet peut être en rapport avec l’index glycémique élevé du riz blanc, qui est d’environ 60, alors que celui du riz brun est de 40.

Cette étude ne signifie pas automatiquement qu’on « attrape le diabète » en mangeant du riz, comme on attrape la grippe.

Pendant des millénaires, le riz a constitué la base de l’alimentation des orientaux, sans pour autant qu’ils aient été diabétiques. Il est possible que d’autres facteurs interviennent actuellement, qui majorent les effets de l’index glycémique élevé du riz blanc. Comme par exemple, la consommation de boissons sucrées et la diminution de l’activité physique, liées à l’occidentalisation du mode de vie. Il convient donc d’interpréter cette étude avec réserve.

En pratique, on peut recommander :

  • De ne pas manger de riz à tous les repas
  • De préférer le riz brun au riz blanc.

 

REF : Hu EA, Pan A, Malik V, Sun Q. White rice consumption and risk of type 2 diabetes: meta-analysis and systematic review. BMJ 2012; 344: e1454